Dans un contexte en forte évolution sociale, économique, scientifique et politique, la demande en accompagnement des parents et des professionnels connaît une très forte croissance

Dans ses recommandations (2006) le Conseil de l’Europe recommande aux Etats membres « de prendre toutes les mesures législatives, administratives et financières appropriées pour créer les conditions les plus propices à l’exercice de la parentalité positive ».

La loi relative à l’interdiction des violences éducatives ordinaires a été adoptée le 10 juillet 2019 en France. Cette loi précise notamment que « L’autorité parentale s’exerce sans violences physiques ou psychologiques« .

Parallèlement, éduquer un enfant est devenu de plus en plus difficile :

  • isolement des parents, qui bénéficient moins qu’avant de la proximité, du soutien, et de la transmission du savoir de l’entourage familial ; les parents sont souvent très seuls face à la gestion du quotidien et aux épreuves de la vie ;
  • augmentation de la pollution, du bruit, des écrans, rythme de vie accéléré, les sciences indiquent que le cerveau des enfants souffre, provoquant des troubles du comportement, du développement et de l’apprentissage : les enfants d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier et les parents font face à de nombreuses difficultés supplémentaires que les générations précédentes n’ont pas connues.

Accueillir un bébé de nos jours n’est pas de tout repos. 90% des couples déclarent une baisse de leur bonheur conjugal dans l’année suivant la naissance de leur enfant, et un couple sur huit ayant eu un bébé « difficile » se sépare dans les 18 mois suivants la naissance.

La problématique de l’épuisement parental (burn-out parental) émerge de plus en plus dans la société. Les professionnels de l’enfance sont très demandeurs de formation sur l’apport des neurosciences pour comprendre les comportements des enfants ainsi que sur la régulation des émotions.

En parallèle, la recherche scientifique apporte une vraie matière à transmettre à toute personne en charge d’un enfant. De nouvelles informations sont disponibles permettant une meilleure compréhension du développement du cerveau de l’enfant, de ses besoins physiques, physiologiques, cognitivo-émotionnels et relationnels.

Les nombreuses recherches en parentalité de part le monde ont aussi pu affiner les attitudes et compétences parentales les plus efficaces pour assurer un développement optimum de l’enfant ainsi que pour réduire le stress parental. Il est encore difficile aujourd’hui d’avoir accès aisément à ces découvertes scientifiques.

Les professionnels (médecins, pédiatres, pédo-psychiatres, psychologues..) sont encore peu formés à l’accompagnement de la parentalité. Il est très nouveau de penser la parentalité comme une matière en soi, fondée sur un corpus de connaissances et rassemblant un ensemble de compétences.

C’est à l’appui de ce constat que le Président de la République a lancé une commission d’experts en septembre 2019, dont le rapport, rendu fin 2020, mène à de nouvelles directives gouvernementales sur la parentalité en France (exemples : congé paternel obligatoire, décrets d’accompagnement à la parentalité dans les crèches, maison des 1000 jours, accompagnement de la parentalité et de l’équilibre famille/travail auprès des employés en entreprise..).

Dans ce contexte en forte évolution à tous niveaux : social, économique, scientifique et politique, la demande en accompagnement des parents et des professionnels connaît une très forte croissance, et les propositions de coaching se multiplient sur le marché, sous différentes appellations (coachs parentaux ou familiaux, accompagnant(e)s, consultant(e)s..).

Les coach-consultant.e.s en parentalité et éducation agissent sur le terrain. Ils.elles analysent les pratiques, apportent leurs savoir et compétences d’écoute et d’accompagnement. Ils.elles informent et déculpabilisent, sans donner de conseil, ni infantiliser, mettent en place avec les parents et les éducateurs les facteurs de protection face aux risques. Ils.elles forment parents et professionnel(le)s aux compétences éducatives utiles et pertinentes scientifiquement validées. Et ils.elles accompagnent les parents et les professionnels de l’enfance au plus près de leurs besoins, notamment à travers les épreuves de la vie, deuils, séparations…  

Pour l’ensemble de ces raisons, l’accompagnement des parents et des professionnel.le.s de l’enfance au développement et à l’approche empathique de l’enfant constitue un réel enjeu.

Une demande d’inscription de la certification de « Coach-consultant(e) en parentalité et éducation » a été déposée au RNCP en 2021 afin que cette activité soit reconnue et professionnalisée.